jeudi 10 avril 2014

La réforme de l'AG de 1902

En 1902, l'Almanach de l'Université de Gand présente la réforme et le développement importants que vient de vivre l'Association générale en mars 1902, sous l'impulsion de son président Albert Devèze (l'homme-orchestre des importantes festivités données à l'occasion du cinquième anniversaire de l'AG).

Albert Devèze  obtient la fusion des Cercles facultaires avec l'AG. Ceux-ci en deviennent dès lors des Sections, sauf en Polytech où le Cercle poursuit parallèlement ses activités.

L'AG vivra une nouvelle réforme en 1926. A cette époque, chacun pouvait s'exprimer lors des assemblées générales de l'Association. Quelques Camarades entreprirent de rénover l'AG : ils décidèrent qu'à l'avenir seuls les présidents de Cercle (secondés par leur secrétaire) s'exprimeraient au nom de leur groupement et seuls ces présidents auraient le droit de vote.

Albert Devèze, dans l'Almanach de l'Université de Gand, 1902.
Albert Devèze deviendra, entre autres choses, ministre de la Défense
(en 1920-1923, 1932-1936 et 1949-1950) 
Document transmis par le vieux Poil Jan v.n d. V.l.


L'Association générale

L’A.G, a subi une complète transformation, depuis le mois de mars dernier, par suite de sa réorganisation, dont le camarade président, A. Devèze, fut le promoteur. Il conçut la grande idée de fusionner l’Association, qui jusqu’alors comportait 150 membres, avec les Cercles de Facultés, devenus ainsi Sections de l’A.G. Le nombre de ses membres actifs a été porté à 450. Elle compte en outre de nombreux membres fondateurs et honoraires. Une seule cotisation de 5 francs est payée par l’étudiant, 3 francs sont retenus pour l’Association et 2 francs sont laissés à la Section. Tous ceux qui s’inscrivent comme membres de l’A.G. sont par le fait même, membres de la Section de leur Faculté et jouissent par conséquent d’avantages doubles.

Depuis sa réorganisation, l’A.G. a fait preuve d’une activité incessante : le 24 mai, elle donnait une fête intime, dont le succès dépassa toutes les espérances, en l’honneur de Madame Sarah Bernhardt, qui avait consenti à venir passer quelques heures au milieu des étudiants.

Mais ce qui préoccupait surtout le nouveau Comité, c’était les Fêtes de novembre, destinées à célébrer le Ve anniversaire de l’Association en même temps que sa fusion avec les Cercles facultaires.

Grâce à l’appui de l’Union des Anciens Étudiants, de MM.Van Drunen, recteur, Lepage, échevin de l'Instruction publique et de nombreux professeurs, ces festivités ont brillamment réussi. Elles laisseront d’ineffaçables souvenirs dans la mémoire de tous ceux qui y ont participé. En soutenant nos efforts, l’Université et la Ville ont prouvé qu’elles nous reconnaissent comme les véritables représentants du corps estudiantin. Elles n’ont pas regretté les faveurs accordées. Ce qui le prouve, ce sont les félicitations adressées par M M. les Recteur et Pro-recteur au camarade Devèze, pour la façon digne dont « la jeunesse de l’Association Générale a manifesté son amour pour la Liberté, pour la Tolérance et pour la Patrie.» Les étudiants, eux aussi ont compris que l’A.G. prend à cœur la réalisation des buts qu’elle s’est proposés : de nombreuses adhésions parviennent constamment, aux séances s’assistent au minimum cent membres, alors que précédemment on en comptait tout au plus vingt ou trente.

Le plan d’activité de l’année comporte de nombreuses assemblées, fêtes intimes, représentations théâtrales, conférences données par des professeurs et des étudiants. L’Association prendra en outre une part active aux Fêtes données dans quelques mois par l’Université à l'occasion de l’inauguration de l’Institut de Sociologie.

Il est à espérer que l’A.G. continuera dans la bonne voie qu’elle s’est tracée, et deviendra ainsi de plus en plus puissante de manière à pouvoir toujours défendre à l’Université et au dehors le principe du Libre-examen, si cher, à tous ceux qui ne sont pas entrés dans la Maison de Verhaegen avec l’intention de la détruire.


 [Fernand Marzorati] 

Composition du Bureau : 

Président : Albert Devèze (droit) ; 
Vice-Présidents : G. Hicguet (médecine) E. Poiry (droit)
Secrétaire-général : G. Marzorati (médecine)
Secrétaires-adjoints : Lutens (polytechnique) et Winteroy (sciences)
Trésorier-général : G. Raeymaekers (sciences)
Trésorier-adjoint : A. Bonnichon (médecine)
Porte-drapeaux: Navarre (médecine) et Detry (médecine)
 
SECTION DE DROIT
 
Les étudiants en droit de l’U.L. sont enfin parvenus à se grouper grâce à la réorganisation de l’A.G. Ils comprennent maintenant (mieux vaut tard que jamais !) qu’il est de toute nécessité pour eux d’avoir un cercle qui s’occupe de leurs intérêts et c’est pourquoi ils s’y inscrivent en grand nombre. Cette section a surtout pour but, d’organiser des causeries, de former en quelque sorte une école d’orateurs où viendront tour à tour s’exercer nos futurs « maîtres ». 

Elle grandira, notre Section, et le nom seul de ses fondateurs et premiers organisateurs en est une garantie. Quand nous aurons dit que l’indispensable Emile Laude (dit Millaud, dit Attax) en est président, nous aurons fait présager l’avenir qui lui est réservé.

Le comité, fort bien complété se compose en outre de Fritz Defays, vice-président ; Florent Jaspar, secrétaire et Meysman, trésorier.


SECTION DE POLYTECHNIQUE

Tout aussi neuve que la précédente, elle est en bonne voie de prospérité. Parallèle au Cercle Polytechnique sans qu’aucune rivalité les sépare.

La Section veut surtout grouper les étudiants de la faculté et elle y réussit très bien en ce moment, de plus, sa mission principale, c’est de défendre envers et contre tous, avec l’appui de l’A.G. bien entendu, les intérêts des « Polytechniciens ». 

Voici le comité pour 1901-1902 : Dumont, président ; Verheven, vice-président ; Dejaer, secrétaire ; Duwaerts, trésorier ; Timmermans, secrétaire-adjoint ; Stern et Reyers, commissaires.


SECTION DE MEDECINE

Remplace, continue et prolonge l’ancienne et florissante « Association des Étudiants en Médecine». On dirait qu’à l’heure actuelle, nos carabins se réveillent et qu’ils veulent se rattacher plus encore que jadis à la vie universitaire générale. Beaucoup de monde aux assemblées. Les conférences que les professeurs y donnent sont très suivies.

Le comité pour l’année académique présente, comprend des vaillants et des courageux tels que Langelez Albert, président ; Navarre Jules et Duvivier Jules, vice-présidents ; François Maurice, secrétaire-général ; Coclet Sylva, secrétaire-adjoint ; Ponceau Henri, trésorier ; Blanquaert Etienne, Cantineau Gaston et Renaux Emile, commissaires.


SECTION DE PHILOSOPHIE

Autrefois « Cercle de philosophie », constitue un petit club intime où l’on s'amuse, l’on cause, l’on conférencie ; on est là chez soi ; pas de cérémonie, rien d’officiel ; vraiment l’esprit estudiantin, quoi ! Cette Section tient ses réunions tous les jeudis au « Diable- au-Corps ». Elle donne quelquefois de petites fêtes artistiques et littéraires très goûtées parmi les étudiants !

Les « Basochiens » comme on les appelle, ont bien choisi leur comité cette année : les camarades Fauconnier Pierre, Lepage Léon, Denis Georges, Mangin Henri, Cuvelier Fernand, Goffin Maurice et Limbourg occupent respectivement les places de président, vice-président, bonisseur, secrétaire, secrétaire-adjoint, trésorier et commissaire.

 
SECTION DES SCIENCES

Le « Cercle des Sciences », qui fit florès avec la nouvelle A.G., prit le nom de « Section des Sciences». Tout aussi florissant que l’an dernier. D’ailleurs, ce cinquième de l’A. G. est très bien dirigé par son comité actuel qui se compose de Raeymaeckers Franz, président ; Bonnichon André, 1er vice-président ; Deville Jules, 2e vice-président ; Lebrun Maurice, 1er secrétaire ; Beguin Georges, secrétaire-adjoint ; Jorissen Germain, trésorier ; Van Erps, porte-drapeau ; Salembier et Henricot, commissaires.


En terminant cet « aspect général sur les Sections de l’A.G. disons qu’elles ont toutes en tête de leurs statuts « le libre examen ».